PETIT A PETIT

© 2017 par Petit à Petit

 

  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • Instagram - Gris Cercle

Votre enfant est-il visuel, auditif, ou kinesthésique ?

 

Aucun neuroscientifique ne peut affirmer que les apprentissages seront plus ancrés en fonction du style d’apprentissage dispensé. En effet, selon la tâche effectuée, chaque être humain se servira de différents canaux, la vue, l’oreille, ou le mouvement. Pour faire entrer les apprentissages dans le muscle, il est donc judicieux de combiner plusieurs manières d'apprendre, et non pas d'en évincer certaines. 

 

Il existe trois grands canaux : la vue, l'ouïe et le toucher combiné au mouvement. Cet article vous offre quelques pistes pour les comprendre.

 

Visuel 

 

Un enfant qui a, dans certaines circonstances, besoin de mettre ses notes en ordre, les colorier, faire des dessins, qui regarde le tableau attentivement, qui se souvient à l'aide d'images dans sa tête, et qui a été plus attentif aux détails visuels lors d'une visite ou d'un atelier extra-scolaire... est sensible à ce qu'il voit à ce moment.

 

"Tu as vu maman, l'oiseau est blanc mais il a une plume noire sur le dos !"

 

Auditif

 

Un enfant qui, dans certaines circonstances, répète ses leçons à voix haute, a besoin de vous les réciter, ne regarde pas forcément son enseignant lorsque ce dernier fait cours, et retient d'une sortie extra-scolaire les sons, le ton pris par l'animateur ou le guide, se parle dans sa tête et entend les voix des autres... est sensible à ce qu'il entend à ce moment.

 

"Tu as entendu maman, l'oiseau chantait comme celui qui était dans notre jardin cet hiver !"

 

Kinesthésique

 

Un enfant qui, dans certaines circonstances, a besoin de bouger pour apprendre, de marcher pour retenir ses tables de multiplication, de malaxer sa gomme ou de mordre son stylo... a besoin de toucher et a besoin d'expériences concrètes pour retenir une leçon, la vivre avec ses mains, son corps, son nez, son palais, il ressentira chaque sensation dans sa mémoire... 

 

"Tu as senti maman l'odeur des déchets qui attiraient l'oiseau ? J'ai réussi à attraper une de ses plumes qui est tombée lorsqu'il s'est envolé, elle était douce !"

 

Isabelle Pailleau et Audrey Akoun écrivent dans "Apprendre autrement avec la pédagogie positive" : "Nous n’avons pas un seul et unique mode d’évocation. En fonction de la tâche que nous effectuons, nous mixons parfois plusieurs modes d’évocation. Les élèves qui réussissent brillamment sont d’ailleurs ceux qui parviennent à « jouer » sur plusieurs gammes d’évocation en fonction de l’objectif." (Source : Apprendreaeduquer.fr).

 

Il est important de comprendre qu'une personne se sert de tous ses sens, même si l'un d'eux prédomine selon les situations. Veillons donc à diversifier les canaux de communication lors des apprentissages.

 

Aurore MERCUI HARRIOUI,

Animatrice Faber & Mazlish

Instructrice massage bébé certifiée par l'AFMB

Conseillère parentale chez Petit à Petit

Cliquez ici pour en savoir plus

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Featured Posts

La naturopathie, une alliée lorsqu'on consulte un expert !

October 24, 2018

1/10
Please reload

Archive
Please reload

Suivez PETIT à PETIT
  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • Instagram - Gris Cercle
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now